L’érable et la santé du foie : des résultats d’étude encourageants

L’érable fait les manchettes au Japon et un peu partout dans le monde à la suite de nouveaux résultats scientifiques basés sur une nouvelle science qu’est celle de la nutrigénomie.

Dr Keiko Abe de l’école supérieure des sciences de l’agriculture et de la vie de l’Université de Tokyo

La science de la nutrigénomie permet entre autres d’évaluer l’effet physiologique d’un aliment par l’évaluation des gènes exprimés à la suite de l’ingestion de cet aliment sur une période donnée, et ce, en comparaison à des sujets (le cas échéant des rats de laboratoire) qui n’ont pas ingéré l’aliment en question. Il s’agit de l’une des technologies les plus récentes du domaine de la nutrition et Dr Abe, chercheure émérite à l’Université de Tokyo et personnalité reconnue par ses paires (et même l’Empereur japonais!) pour avoir cosigné l’article de Nature qui définissait les aliments fonctionnels pour la première fois en 1993 et ses travaux subséquents en nutrigénomie, a accepté de s’intéresser à l’érable.    

L’étude révèle que les rats qui avaient consommé du sirop d’érable ont obtenu de bien meilleurs résultats aux tests de fonction hépatique que les rats des groupes témoins suivant un régime comprenant un mélange de sirop au contenu en sucre semblable à celui du sirop d’érable, mais sans les composés bénéfiques de ce dernier.

Qu’est-ce que cela veut dire? Cela signifie que les composés bénéfiques de l’érable (polyphénols, minéraux, vitamines) sont présents en quantité suffisante ou sont suffisamment puissants pour avoir un effet physiologique mesurable chez des animaux en santé, plus particulièrement sur les indicateurs reflétant la santé du foie ou, à l’opposé, réduisant les risques d’avoir un foie gras. Il s’agit d’une étude sur des animaux qui devra être éventuellement confirmée chez l’humain. Il importe de souligner que seules des études chez les humains permettront de saisir la portée réelle de la consommation de produits d’érable en remplacement des sucres raffinés (dans une diète équilibrée!).

L’intérêt de la présente étude est que les résultats se confirment au fur et à mesure que la science sur les produits d’érable avance et qu’il est probable le choix des agents sucrants que nous consommons (avec modération, donc dans le cadre d’une diète équilibrée) a un impact sur notre santé, en particulier sur nos fonctions hépatiques.  

À suivre !



Commentaires

J'ai des problèmes de foie gras,je dois suivre une diète sans sucre et sans gras,est-ce que je pourrais ajouter un peu de sirop d'érable à mon infusion de gingembre? Merci!
Bonjour Mme Pagé, nous nous sommes informées auprès de nos collègues qui travaillent sur les projets de recherche santé, et elles vous recommandent de suivre les conseils de votre médecin, c'est à dire, de poursuivre votre diète sans sucre. Selon les recherches actuelles, l'érable, chez les personnes en santé et suivant un régime alimentaire équilibré, pourrait contribuer à la santé du foie, mais les résultats ne sont pas encore confirmés sur l'humain, les recherches sont encore en cours. Nous vous souhaitons de vous rétablir pour pouvoir recommencer à profiter des plaisirs de la table. Joyeuses fêtes, Les Filles de l'érable.

Ajouter un commentaire