UN EXTRAIT DE SIROP D’ÉRABLE POUR LA SANTÉ DU CERVEAU

Une nouvelle recherche, dévoilée lors du congrès annuel de l’American Chemical Society (ACS), suggère que certains aliments naturels peuvent contrer l’apparition de la maladie d’Alzheimer ainsi que d’autres formes de démence. La consommation des nutriments clés aideraient les cellules cérébrales à rester en santé et à prévenir une inflammation potentiellement dommageable pour le cerveau. 
 
Pour la première fois au cours de ce congrès, le sirop d’érable pur a été inclus parmi les aliments naturels présentés comme des alliés potentiels pour améliorer la santé du cerveau. Apprenez-en plus sur ces aliments au potentiel bénéfique et cuisinez-les grâce à nos recettes pour la santé de votre cerveau.
 
Sirop d’érable 
Une nouvelle étude a démontré qu’un extrait de sirop d’érable pur du Canada pouvait aider à prévenir la déformation et l’agglutination de deux types de protéines trouvées dans le cerveau, soit la bêta amyloïde et le peptide tau. Lorsque les protéines cellulaires se replient incorrectement et s’agglutinent, elles s’accumulent et forment la plaque impliquée dans la pathogénèse de la maladie d’Alzheimer et d’autres maladies cérébrales. Un extrait de sirop d’érable pur pouvait empêcher la fibrillation (agglomération) de la bêta amyloïde et avoir un effet neuro-protecteur sur les microglies de rongeurs. 
 
Bleuets 
Des découvertes récentes suggèrent que l’apport de bleuets riches en flavonoïdes aurait le potentiel de réduire le risque de démence. 
 
Huile d'olive extra vierge 
Un composé phénolique naturellement retrouvé dans l’huile d’olive extra vierge, oléocanthale, aurait le potentiel de prévenir ou empêcher la progression de la maladie d’Alzheimer en ciblant plusieurs processus pathologiques associés à la maladie. 
 
Curcumine 
Une étude a démontré que les personnes âgées et en santé qui prenaient un supplément de curcumine avaient une meilleure mémoire et une meilleure faculté de concentration, tel que démontré par une série de tests cognitifs. 
 
Noix de Grenoble 
Une nouvelle étude menée sur la souris a démontré qu’un supplément de noix de Grenoble avait le potentiel d’améliorer la mémoire, les aptitudes d’apprentissage et le développement moteur, et ce, comparativement à un groupe n’ayant pas reçu de noix de Grenoble. Ceci possiblement relié à l’inhibition de la fibrillation de la protéine bêta amyloïde. 


Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA
Entrez les caractères affichés dans l'image.